Nouvelles

Promotion du temps des fêtes pour les Expos

Promotion du temps des fêtes pour les Expos

Afin de récompenser ses nombreux partisans pour la très belle saison 2010, l'organisation des Expos met en place une offre limitée toute spéciale pour le temps des fêtes. À l'achat d'un billet de saison 2011, on vous remettra gratuitement trois (3) billets supplémentaires (non-datés) d'une valeur de vingt et un dollars (21$) utilisable lors des matchs en saison régulière.


À noter que le billet de saison 2011 « régulier », demeure à soixante-quinze dollars (75$) et que le billet de saison 2011 « siège personnalisé » demeure à quatre-vingt-dix dollars (90$).


Le nombre de matchs locaux sera confirmé en début 2011 mais il sera entre 15 et 18 matchs.


Quoi de mieux qu'offrir sous l'arbre de noël, un billet de saison 2011 de vos Expos à un ami, un collègue ou un membre de la famille pour si peu.


Cette offre est valide jusqu'au 31 décembre 2010 et vous pouvez vous procurez votre « certificat cadeau » par courriel ou téléphone et on se fera un plaisir de vous le remettre en main propre avant noël.


Les membres de l'organisation et les joueurs des Expos de Sherbrooke en profitent pour vous souhaiter un très beau temps des fêtes en famille et on vous dit à mai prochain...

Promotion du temps des fêtes pour les Blue Sox

Afin de récompenser ses nombreux partisans pour la très belle saison 2010, l'organisation des Blue Sox met en place une offre limitée toute spéciale pour le temps des fêtes. À l'achat d'un billet de saison 2011, on vous remettra gratuitement trois (3) billets supplémentaires (non-datés) d'une valeur de vingt et un dollars (21$) utilisable lors des matchs en saison régulière.


À noter que le billet de saison 2011 « régulier », demeure à soixante-quinze dollars (75$) et que le billet de saison 2011 « siège personnalisé » demeure à quatre-vingt-dix dollars (90$).


Le nombre de matchs locaux sera confirmé en début 2011 mais il sera entre 15 et 18 matchs.


Quoi de mieux qu'offrir sous l'arbre de noël, un billet de saison 2011 de vos Blue Sox à un ami, un collègue ou un membre de la famille pour si peu.


Cette offre est valide jusqu'au 31 décembre 2010 et vous pouvez vous procurez votre « certificat cadeau » par courriel ou téléphone et on se fera un plaisir de vous le remettre en main propre avant noël.


Les membres de l'organisation et les joueurs des Blue Sox de Thetford Mines en profitent pour vous souhaiter un très beau temps des fêtes en famille et on vous dit à mai prochain...

Promotion du temps des fêtes pour les Blue Sox
LE JEUNE BECQUEY FAIT BONNE IMPRESSION À SON PREMIER MATCH AVEC LES GUERRIERS

LE JEUNE BECQUEY FAIT BONNE IMPRESSION À SON PREMIER MATCH AVEC LES GUERRIERS

Par Richard Gariépy -     Le jeune Rouennais Quentin Becquey a compris le principe qui dit qu'on n'a jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression!  Hier soir, au stade Julien-Morin de Coaticook, le nouveau  porte-couleurs des Guerriers de Granby a connu des débuts prometteurs en obtenant son premier coup sûr avec sa nouvelle équipe!

     Becquey a également soutiré un but sur balles et inscrit l'un des six points des Guerriers.  On peut donc dire que le jeune homme n'a pas raté sa rentrée avec la troupe granbyenne.

     Sur le plan baseball, le jeune athlète de 18 ans a su démontrer qu'il peut jouer dans cette ligue et  qu'il peut contribuer aux succès des Guerriers seniors malgré son jeune âge.

     Becquey se disait fort satisfait de son baptême de feu avec ses nouveaux coéquipiers.  D'ailleurs, semble-t-il que ces derniers ont déjà entrepris de lui faire découvrir quelques coins chauds de la ville!

      « Je suis très content de mon premier match avec les Guerriers seniors et de mon premier contact avec mes nouveaux coéquipiers, a mentionné celui qui faisait partie de l'équipe nationale junior de France.  Les boys ont été tellement sympas avec moi!  J'ai reçu un très bon accueil et je suis vraiment content de jouer à leurs côtés.

       « Depuis un moment, j'avais hâte de jouer et les coachs m'ont donné ma chance après le Rain Delay,  Alors, malgré un petit décalage horaire, j'ai donné mon maximum.  Cela s'est très bien passé.  J'ai vite réalisé que cette ligue est composée de joueurs d'expérience qui ont du plaisir à jouer ensemble. »

Le DG applaudit 

     Bien entendu, le directeur général des Guerriers, Paul Gaudet, était aux premières loges pour suivre les moindres faits et gestes de sa nouvelle recrue.  Et il n'a pas été déçu par ce qu'il a vu.

      « C'est certain que nous avons des attentes envers Quentin (Becquey) et je dois dire qu'il m'a agréablement surpris au premier-but, hier soir, a soutenu celui qui est à l'origine de la venue du jeune Français avec les Guerriers de Granby.  Il a su tirer son épingle du jeu, autant offensivement que défensivement.     

     « Bien qu'il était nerveux et qu'il devait s'adapter rapidement à un nouveau circuit, Quentin a démontré qu'il pouvait jouer à ce niveau.  Même les dirigeants du Big Bill de Coaticook ont été impressionnés par le talent et la maturité de ce jeune homme de 18 ans seulement.  J'ai trouvé ça très bien de le placer dans le feu de l'action à son premier match avec nous.  Les gars l'ont bien accueilli. »

     Après avoir impressionné dans le rectangle des frappeurs et au premier-but, hier soir, Becquey pourra démontrer son savoir-faire à titre de lanceur dès ce soir, alors qu'il sera sur la butte en tout début de match face aux coriaces Vertdure de Trois-Rivières au magnifique stade trifluvien.

     Le sympathique jeune homme fera la connaissance de ses nouveaux partisans, dès demain, alors que les Guerriers seniors recevront le TPX de Saint-Jérôme à compter de 19 heures au stade Napoléon-Fontaine.

     Il ne fait aucun doute que Quentin Becquey a tout ce qu'il faut pour virer la ville à l'envers: du talent et du charisme! 

 

Photo

Paul Gaudet (Source: lbseq) 

DE L'AIDE D'OUTRE-MER POUR LES GUERRIERS

Par Richard Gariépy -     Un jeune et talentueux joueur français arrivera bientôt en renfort à Granby.  En effet, le longiligne lanceur et premier-but Quentin Becquey fera ses débuts dans l'uniforme des Guerriers dans quelques jours.

     Âgé de 18 ans, Becquey s'aligne présentement avec les Huskies de Rouen, au niveau élite, un calibre regroupant des joueurs aguerris et expérimentés, au sein du Championnat de France.  Il a également percé l'alignement de l'équipe nationale junior.

     Le directeur général des Guerriers de Granby, Paul Gaudet, a fait connaissance avec Becquey lors de la dernière tournée française de la formation de la Ligue de baseball senior élite du Québec.

     « Tout a commencé lorsque Paul (Gaudet) m'a vu lancer à l'Open de Rouen contre la sélection québécoise, explique Becquey via Facebook.  Puis, je suis allé à Orlando, en Floride, pour un camp avec le Cégep de St Lawrence, et Paul est passé me voir; nous avons discuté et suite à sa proposition, et à la sympathique confiance qui m'inspire, j'ai choisi de me joindre aux Guerriers de Granby. »

     Le lanceur rouennais au gabarit imposant se pointera à Granby au cours des prochains jours.  Comme il ne détient pas de carte d'assurance-maladie, il ne pourra pas jouer au niveau junior élite.  C'est donc dans l'uniforme des juniors AA seniors élites qu'il foulera le terrain du stade Napoléon-Fontaine.

     « J'ai lancé avec l'équipe junior de France et je joue au premier-but avec l'équipe 1 de Rouen, mentionne celui qui fréquentera le Collège St. Lawrence au sein du programme sports-études en septembre prochain.  Je m'attends à jouer à ces deux positions avec les Guerriers.  Je donnerai 100% de moi-même sur le field.  J'espère finir cette saison des Guerriers avec la victoire du championnat dans nos valises. »

     Becquey, qui aura 19 ans dans deux semaines, viendra donc prêter main forte aux deux formations granbyennes dans le dernier droit de la saison.  Il devra donc apprivoiser de nouveaux coéquipiers et un nouvel environnement.

     « Mes coachs de Rouen m'ont parlé du Zoo de Granby et j'ai vu le stade Napoléon-Fontaine via internet...  mais c'est tout ce dont je connais de la ville de Granby! », lance celui qui est né à Lisieux, en France.

     Selon son entraîneur à Rouen, Becquey maîtrise deux lancers de qualité, soit la balle rapide et le changement de vitesse, tout en affichant une attitude irréprochable.  Au moment de cette entrevue, celui que les Français ont surnommé El professional frappait pour ,410 avec les Huskies de Rouen.

     Son physique et son talent ont attiré les regards des dépisteurs des ligues majeures, qui l'épient attentivement.  Le dépisteur des Twins du Minnesota et véritable légende du baseball, Randy Johnson, l'a d'ailleurs passé en entrevue dernièrement lors d'un camp d'essai. 

    Dans les prochains jours, les fans des Guerriers feront donc connaissance avec un jeune athlète fort talentueux et voué à un brillant avenir.

     Bienvenue à Granby, Quentin!

 

Photo

Quentin Becquey (Source: Christophe Elise)

DE L'AIDE D'OUTRE-MER POUR LES GUERRIERS
DE L'AIDE D'OUTRE-MER POUR LES GUERRIERS

DE L'AIDE D'OUTRE-MER POUR LES GUERRIERS

Par Richard Gariépy -     Un jeune et talentueux joueur français arrivera bientôt en renfort à Granby.  En effet, le longiligne lanceur et premier-but Quentin Becquey fera ses débuts dans l'uniforme des Guerriers dans quelques jours.

     Âgé de 18 ans, Becquey s'aligne présentement avec les Huskies de Rouen, au niveau élite, un calibre regroupant des joueurs aguerris et expérimentés, au sein du Championnat de France.  Il a également percé l'alignement de l'équipe nationale junior.

     Le directeur général des Guerriers de Granby, Paul Gaudet, a fait connaissance avec Becquey lors de la dernière tournée française de la formation de la Ligue de baseball senior élite du Québec.

     « Tout a commencé lorsque Paul (Gaudet) m'a vu lancer à l'Open de Rouen contre la sélection québécoise, explique Becquey via Facebook.  Puis, je suis allé à Orlando, en Floride, pour un camp avec le Cégep de St Lawrence, et Paul est passé me voir; nous avons discuté et suite à sa proposition, et à la sympathique confiance qui m'inspire, j'ai choisi de me joindre aux Guerriers de Granby. »

     Le lanceur rouennais au gabarit imposant se pointera à Granby au cours des prochains jours.  Comme il ne détient pas de carte d'assurance-maladie, il ne pourra pas jouer au niveau junior élite.  C'est donc dans l'uniforme des juniors AA seniors élites qu'il foulera le terrain du stade Napoléon-Fontaine.

     « J'ai lancé avec l'équipe junior de France et je joue au premier-but avec l'équipe 1 de Rouen, mentionne celui qui fréquentera le Collège St. Lawrence au sein du programme sports-études en septembre prochain.  Je m'attends à jouer à ces deux positions avec les Guerriers.  Je donnerai 100% de moi-même sur le field.  J'espère finir cette saison des Guerriers avec la victoire du championnat dans nos valises. »

     Becquey, qui aura 19 ans dans deux semaines, viendra donc prêter main forte aux deux formations granbyennes dans le dernier droit de la saison.  Il devra donc apprivoiser de nouveaux coéquipiers et un nouvel environnement.

     « Mes coachs de Rouen m'ont parlé du Zoo de Granby et j'ai vu le stade Napoléon-Fontaine via internet...  mais c'est tout ce dont je connais de la ville de Granby! », lance celui qui est né à Lisieux, en France.

     Selon son entraîneur à Rouen, Becquey maîtrise deux lancers de qualité, soit la balle rapide et le changement de vitesse, tout en affichant une attitude irréprochable.  Au moment de cette entrevue, celui que les Français ont surnommé El professional frappait pour ,410 avec les Huskies de Rouen.

     Son physique et son talent ont attiré les regards des dépisteurs des ligues majeures, qui l'épient attentivement.  Le dépisteur des Twins du Minnesota et véritable légende du baseball, Randy Johnson, l'a d'ailleurs passé en entrevue dernièrement lors d'un camp d'essai. 

    Dans les prochains jours, les fans des Guerriers feront donc connaissance avec un jeune athlète fort talentueux et voué à un brillant avenir.

     Bienvenue à Granby, Quentin!

 

Photo

Quentin Becquey (Source: www.rouenbaseball76.com)

Les Blue Sox frappent tôt et l'emportent 10-0

Les Blue Sox de Thetford Mines ont marqué six points dès la première manche et ils en ont ajouté quatre dans les trois manches suivantes pour battre les Guerriers de Granby qui étaient en visite au stade des Caisses-Desjardins.

 

Les Guerriers n'ont su profiter de leurs chances dès le début de la rencontre, laissant un total de huit coureurs sur les sentiers après trois manches. Jean-Patrick Mailhot a été le meilleur au bâton pour les Granbyens, frappant deux coups sûrs en trois présences à la plaque.

Chez les Blue Sox, Matthieu Vallières a connu une superbe soirée, frappant trois coups sûrs, dont un circuit en solo, en autant de présences au bâton et produisant deux points. Benoit Émond a aussi été excellent, claquant deux coups sûrs, poussant deux de ses coéquipiers à la plaque et soutirant un but sur balles.

Au monticule, le partant thetfordois, Stéphane Pouliot obtient la victoire, lui qui a accordé sept coups sûrs et un but sur balles, en plus de retirer cinq frappeurs sur des prises en quatre manches et un tiers de travail. Jean-François Miron a terminé la rencontre sur la butte, affrontant trois frappeurs et cédant un coup sûr.

La défaite est portée à la fiche d'Éric Murray qui, en quatre manches, a alloué dix points mérités, 12 coups sûrs, dont un circuit, et trois buts sur balles. Il a également retiré un frappeur au bâton.

Les Guerriers de Granby seront de retour au jeu ce mercredi 30 juin, alors qu'ils recevront la visite des Indiens de Laval, dès 20 h, au stade Napoléon-Fontaine.

Les Blue Sox de Thetford Mines accueilleront quant à eux les Castors d'Acton Vale, à compter de 19 h, le dimanche 4 juillet prochain.

 

Annie-Claude B.-Lessard - LBSEQ.com

Les Blue Sox frappent tôt et l'emportent 10-0
25 INDISCRÉTIONS...  AVEC GAMER !

25 INDISCRÉTIONS... AVEC GAMER !

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Les amateurs de baseball granbyens connaissaient Jean-François Gamache, le voltigeur et frappeur de puissance; cette saison, ils découvrent avec joie le lanceur en lui.  Aujourd'hui, apprenons-en encore davantage sur le sympathique numéro 40 de nos Guerriers seniors...  Bonne lecture, chers fans!

 

 

 

1. Nom : Gamache

2. Prénom : Jean-François

3. Date de naissance : 9 octobre 1982

4. Position principale : Voltigeur de gauche et lanceur de courte relève "closer" depuis peu... hahaha!

5. Poids : 200 livres mouillé en sortant de la douche!

6. Grandeur : 6' 02"

7. Numéro : 40

8. Mon talent caché : Excellent joueur de quilles à la Wii (écoeurant!!) et batteur à Guitar Hero..

9. Ce que j’aime du baseball : Amical, explosif et mental

10. J’ai commencé à jouer au baseball à l’âge de : 2-3 ans

11. Mon meilleur souvenir au baseball : Mes 4 saisons au niveau junior élite et mon passage à l'Académie baseball du Canada

12. Un entraîneur mémorable : Denis Boucher (ABC)

13. Le plus bel accomplissement de ma vie jusqu’à maintenant : Être passé du midget B (Rivière-du-Loup) au junior élite à Jonquière...   sinon une bonne vie rangée sans casier judiciaire!

14. Mes autres sports préférés : Dek hockey, hockey, tennis et j'en passe!

15. Mes loisirs préférés : Guitare, quilles à la Wii et drum Guitar Hero

16. À l’école, j’ai toujours été bollé en : Éducation physique

17. À l’école, j’ai toujours été pourri pour : Écouter dans mes cours! hahaha

18. Ma ville de résidence est : Sherbrooke, mais je suis natif de Riviere-du-Loup.

19. Mon surnom : Gamer

20. Ce qui me dérange dans la société actuelle : La guerre....

21. Comme fan, l’événement sportif qui m’a le plus ébloui : Les séries des Canadiens de Montréal en 2010!

22. Le film qui m’a le plus touché : Rudy et biensur Ghostbusters...

23. La saison dernière, je portais l’uniforme des : Guerriers de Granby dans la LBSEQ

24. Ce que j’aime de la ville de Granby : Le parc canin derrière la clôture du champ droit!

25. Dans cinq ans, j’aimerais avoir : mon emploi stable et une vie rangée avec une copine et toujours jouer au baseball!

25 INDISCRÉTIONS... AVEC TY !

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Étienne Cartier s'arrange pour faire sentir sa présence et ce ne sont pas ses coéquipiers qui vont s'en plaindre!  Découvrons ses qualités de leader par l'entremise de 25 indiscrétions...  Bonne lecture!

 

 

 

1. Nom : Cartier

2. Prénom : Étienne

3. Date de naissance : 23 novembre 1981

4. Position principale : Champ extérieur

5. Poids : 230 livres

6. Grandeur : 5' 08"

7. Numéro : 35

8. Mon talent caché : Bon chanteur de karaoké

9. Ce que j’aime du baseball : 98% mental et 2% physique

10. J’ai commencé à jouer au baseball à l’âge de : 4 ans

11. Mon meilleur souvenir au baseball : Spring Break Daytona Beach, midget AAA (J'pense pas que j'avais le droit d'être là! mais bon...)

12. Un entraîneur mémorable : Jack Bryant - Briarcliff College (New-York)

13. Le plus bel accomplissement de ma vie jusqu’à maintenant : rien

14. Mes autres sports préférés : Basketball, football et, nouvellement, Dek Hockey

15. Mes loisirs préférés : Pêche, jeux vidéo et prendre un verre avec les boys.

16. À l’école, j’ai toujours été bollé en : English

17. À l’école, j’ai toujours été pourri en : Économie familiale (cours de merde)

18. Ma ville de résidence est : Granby

19. Mon surnom : Ty, Carter, Le gars de couleur, tout ce qui a rapport avec les choses pas blanches parce que Le Blanc c'est J-Pat Mailhot! lol

20. Ce qui me dérange dans la société actuelle : Ceux qui jase sans agir, le gouvernement, les autoroutes, l'asphalte, ceux qui vont à pêche pour ramener des tortues, les braconniers, les cyclistes quand je suis en auto, les automobilistes quand je suis un piéton, les piétons quand je suis un cycliste!

21. Comme fan, l’événement sportif qui m’a le plus ébloui : Quand Mike Tyson a mordu l'oreille de Evander Holyfield lors de son combat de boxe. C'était la fin.

22. Le film qui m’a le plus touché : Herby (tsé le char qui parle avec Lindsey Lohan ) lol (Nick si tu lis ça tu vas rire!)

23. La saison dernière, je portais l’uniforme des : Guerriers de Granby, senior élite

24. Ce que j’aime de la ville de Granby : No comments

25. Dans cinq ans, j’aimerais être : ailleurs qu'au Québec.

25 INDISCRÉTIONS...  AVEC TY !
25 INDISCRÉTIONS AVEC...  JU !

25 INDISCRÉTIONS AVEC... JU !

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Le Sherbrookois Justin Fortin fait partie du groupe de bons jeunes joueurs qui se sont greffés aux Guerriers cette saison.  Il nous dévoile aujourd'hui ses 25 indiscrétions...  Bonne lecture!

 

 

 

1. Nom : Fortin

2. Prénom : Justin

3. Date de naissance : 5 août 1987

4. Position principale : Champ intérieur (principalement au 3e but)

5. Poids : 185 livres

6. Grandeur : 6’ 0"

7. Numéro : 34

8. Mon talent caché : Je me débrouille pas pire au basketball.

9. Ce que j’aime du baseball : Le côté stratégique mais aussi la lenteur du jeu.  Beaucoup de gens pensent que le baseball est un sport long et ennuyeux; au contraire, je crois que sa lenteur procure aux joueurs et aux spectateurs des moments fébriles en émotions qui peuvent durer et durer!

10. J’ai commencé à jouer au baseball à l’âge de : 4 ans

11. Mon meilleur souvenir au baseball : Ma dernière saison en 2009 au junior AA avec Sherbrooke où nous avons tout raflé : tournoi de Sainte-Foy, championnats de la saison régulière et des séries, devant nos partisans de surcroît!

12. Un entraîneur mémorable : Denis Landry qui fût mon entraineur au niveau moustique et pee-wee. C’est lui qui m’a enseigné le « thinking » du baseball et aussi à devenir un joueur agressif et déterminé.

13. Le plus bel accomplissement de ma vie jusqu’à maintenant : Avoir terminé mon baccalauréat et entamer une maitrîse en administration en septembre prochain.

14. Mes autres sports préférés : Basketball, football et hockey

15. Mes loisirs préférés : Course à pied

16. À l’école, j’ai toujours été bollé en : Histoire et géographie

17. À l’école, j’ai toujours été pourri en : Je n’ai jamais eu vraiment de problèmes avec une matière en particulier.

18. Ma ville de résidence est : Sherbrooke

19. Mon surnom : Ju

20. Ce qui me dérange dans la société actuelle : Je n’ai pas à juger les autres, mais une chose qui me dérange est de constater que plusieurs personnes ne rêvent que de devenir riches et célèbres mais négligent l’élément le plus important à mes yeux : être heureux.

21. Comme fan, l’événement sportif qui m’a le plus ébloui : La remontée des Red Sox en 2004 contre les Yankees en finale de la Ligue américaine.  Un grand moment que j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt à l’époque.

22. Le film qui m’a le plus touché : Remember the Titans

23. La saison dernière, je portais l’uniforme du : Pro Gym de Sherbrooke, junior AA

24. Ce que j’aime de la ville de Granby : Le stade Napoléon-Fontaine!  Mais aussi le fait que ce soit une petite ville sympathique qui ressemble un peu à ma ville natale.

25. Dans cinq ans, j’aimerais être : heureux avec un emploi qui me plaît et bien sûr être encore sur les terrains de baseball l’été.

Vous rêvez de vous rendre à Cooperstown?

Et bien voilà votre chance... Denis Lamontagne, des Castors d'Acton Vale, vous donne l'opportunité de jouer sur le célèbre site du Temple de la renommée du baseball professionnel les 26 et 27 juin 2010.  Les matchs seront disputés sur le « Doubleday Field », sur le site même du Temple.  Il s'agit de matchs amicaux; les uniformes et casquettes vous seront fournis.

Les coûts pour le voyage sont de 100 $ pour le weekend de baseball et environ 70 $ par nuitée à l'hôtel.  Le covoiturage sera possible pour vous rendre là-bas.  Pour plus de détails, contactez Denis Lamontagne au 514-206-5328 ou par courriel au rangers2121@hotmail.com

 

Vous rêvez de vous rendre à Cooperstown?
LES GUERRIERS RÉCLAMENT DES RÉNOVATIONS AU STADE NAPOLÉON-FONTAINE

LES GUERRIERS RÉCLAMENT DES RÉNOVATIONS AU STADE NAPOLÉON-FONTAINE

Par Richard Gariépy     -     Le vice-président des Guerriers de Granby, Paul Gaudet, a fait savoir, hier, que l'organisation granbyenne réclame des rénovations au stade Napoléon-Fontaine de Granby d'ici la fin de l'année 2011.  Un document explicatif et suggestif a d'ailleurs été acheminé aux dirigeants de la Ville de Granby.

Construit au milieu des années 90, le stade Napoléon-Fontaine est l'un des plus beaux au Québec, mais ses installations pourraient être améliorées afin de rendre le site plus fonctionnel.

Quatre demandes spécifiques figurent dans le document, soit la construction d'abris des joueurs creusés, la pose de lumières plus performantes, la construction de bureaux sous les gradins et l'ajout de vestiaires.

Il est véridique que les présents abris des équipes le long de chacune des lignes de démarcation sont quelque peu petits.  De plus, les joueurs réclament des abris creusés comme on en voit dans les stade du baseball majeur.

De plus, le présent système d'éclairage, qui n'a pas été changé depuis près de quarante ans, est très certainement le talon d'achille du stade granbyen.  En effet, il est très fréquent de voir des joueurs perdre la balle de vue en soirée et le remplacement de ce système d'éclairage devenu désuet ne serait certes pas un luxe.

La troisième demande des Guerriers a trait à la construction de bureaux sous les gradins.  Des espaces sont disponibles sous les estrades en béton et il serait intéressant de les exploiter à bon escient.

Finalement, le manque de vestiaires est un besoin criant au stade Napoléon-Fontaine.  Les deux vestiaires actuellement en place ne suffisent évidemment pas à la demande lors de tournois ou championnats.

« Le fait d’avoir uniquement deux vestiaires dans le stade nous cause des problèmes et ne fait pas trop sérieux, soutient M. Gaudet, qui a visité à peu près tous les stades au Canada!  L'an passé, nous avons été les hôtes d’événements d’envergure nationale, et même internationale, et les commentaires étaient toujours les mêmes: il n'y a pas assez de vestiaires.  Cela cause des ennuis même pendant la saison de nos quatre équipes des Guerriers, surtout lorsqu'il y a trois parties dans la même journée.  Si nous voulons encore accueillir des activités de cette qualité, il va de soi que nous devrons nous ajuster à ce niveau. »

Les Guerriers viennent donc de relayer la balle à la Ville de Granby.  Si la balle est captée à l'Hôtel de Ville, le stade Napoléon-Fontaine sera un vrai petit bijou et fera des jaloux!

La direction des Guerriers de Granby a informé les dirigeants de la Ville de son entière collaboration advenant d'éventuels travaux au stade Napoléon-Fontaine.

25 INDISCRÉTIONS... AVEC ÉRIC !

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Le lanceur et 3e but des Guerriers, Éric Murray, répond aujourd'hui au questionnaire 25 indiscrétions avec grand plaisir!  Bonne lecture, ches supporters!

 

 

 

 

1. Nom : Murray

2. Prénom : Éric

3. Date de naissance : 8 octobre 1985

4. Position principale : Lanceur

5. Poids : 220 livres

6. Grandeur : 6' 03"

7. Numéro : 28

8. Mon talent caché : Menuiserie

9. Ce que j’aime du baseball : Un beau sport d'équipe mais qui nécessite de grandes performances individuelles.

10. J’ai commencé à jouer au baseball à l’âge de : 3 ans

11. Mon meilleur souvenir au baseball : Championnat junior AA en 2007

12. Un entraîneur mémorable : Mon père, mes oncles et mes cousins

13. Le plus bel accomplissement de ma vie jusqu’à maintenant : Mon diplôme universitaire en ingénierie

14. Mes autres sports préférés : Hockey et volley-ball

15. Mes loisirs préférés : Photographie et randonnées

16. À l’école, j’ai toujours été bollé en : Mathématiques

17. À l’école, j’ai toujours été pourri en : Anglais écrit

18. Ma ville de résidence est : Magog et Longueuil

19. Mon surnom : Murray

20. Ce qui me dérange dans la société actuelle : L'inefficacité de réagir lorsqu'il y a des signes de problématique et attendre au plus tard possible pour réagir. Aussi, l'incapacité des gens d'assumer leurs torts et leurs erreurs. L'erreur est humaine!

21. Comme fan, l’événement sportif qui m’a le plus ébloui : Le retour des Red Sox de Boston contre les Yankees de New York lorsqu'ils perdaient la série 3-0, avant de gagner la Série mondiale la semaine suivante.

22. Le film qui m’a le plus touché : Invincible et The Rookie

23. La saison dernière, je portais l’uniforme des : Guerriers seniors de Granby

24. Ce que j’aime de la ville de Granby : Je commence à découvrir vraiment la ville de Granby, mais je peux dire que les gens qui s'impliquent dans quelque chose le font jusqu'au bout, comme les différents bénévoles dans l'entourage des Guerriers.

25. Dans cinq ans, j’aimerais avoir : un bon emploi, une petite famille et être encore dans le monde du baseball.

25 INDISCRÉTIONS... AVEC ÉRIC !

25 INDISCRÉTIONS... AVEC PICKLE !

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Aujourd'hui, le joueur-entraîneur des Guerriers de Granby, Érik Gaudet, nous laisse entrer dans une partie de sa vie sociale et sportive...  Bonne lecture!

 

 

 

 

1. Nom : Gaudet

2. Prénom : Érik

3. Date de naissance : 27 janvier 1983

4. Position principale : Coach

5. Poids : 180 livres

6. Grandeur : 5' 11"

7. Numéro : 18

8. Mon talent caché : Excellent joueur de fer

9. Ce que j’aime du baseball : C'est un sport d'équipe, tout en étant tout de même un sport très individuel.

10. J’ai commencé à jouer au baseball à l’âge de : 3 ans

11. Mon meilleur souvenir au baseball : Mes années junior AA et mon année à Longueuil au niveau junior élite

12. Un entraîneur mémorable : Mon frère Richard

13. Le plus bel accomplissement de ma vie jusqu’à maintenant : Être en santé depuis ma greffe de moelle osseuse en 2001.

14. Mes autres sports préférés : Hockey et dek-hockey

15. Mes loisirs préférés : Regarder des films et le sport à la télévision.

16. À l’école, j’ai toujours été bollé en : Pas grand-chose!

17. À l’école, j’ai toujours été pourri en : Sans commentaire!

18. Ma ville de résidence est : Granby

19. Mon surnom : Pick ou Pickle

20. Ce qui me dérange dans la société actuelle : Le manque de respect envers l'environnement ainsi que la corruption à tout les niveaux.

21. Comme fan, l’événement sportif qui m’a le plus ébloui : Aucun en particulier

22. Le film qui m’a le plus touché : The Rookie

23. La saison dernière, je portais l’uniforme des : Guerriers de Granby, senior élite

24. Ce que j’aime de la ville de Granby : C'est ma ville natale.

25. Dans cinq ans, j’aimerais : avoir ma petite famille et être tout aussi impliqué dans le baseball à Granby.

25 INDISCRÉTIONS...  AVEC PICKLE !
ÉTIENNE CARTIER APPRÉCIE LA PROFONDEUR DES GUERRIERS

ÉTIENNE CARTIER APPRÉCIE LA PROFONDEUR DES GUERRIERS

Par Richard Gariépy -     Le vétéran Étienne Cartier se plaît dans l'uniforme des Guerriers seniors de Granby et son dynamisme est contagieux.  Jamais n'a-t-on vu la formation senior granbyenne transpirer une telle confiance sur le terrain et tout indique que les amateurs de baseball de la région se régaleront cet été au stade Napoléon-Fontaine.

     Invaincus en trois parties cette saison, les Guerriers jouent de manière inspirée.  Misant sur une belle profondeur, l'équipe granbyenne est maintenant en mesure de compétitionner avec tous ses adversaires.  Or, Cartier se réjouit de pouvoir jouer dans un environnement empreint d'optimisme.

    « C'est simple, la loi de la moyenne est maintenant de notre côté, lance Cartier avec toute sa verve.  Plusieurs nouveaux éléments dans l'équipe nous aident à avoir moins de pression sur les épaules.  Cette année, chaque joueur profite des opportunités qui lui sont offertes. C'est ça, la clé du succès, jusqu'ici. »

     Les choses vont tellement bien pour les Guerriers seniors de Granby que leurs partisans ont peine à y croire.  Toutefois, Cartier ne croit pas que le succès présent ne soit que passager.  La formation granbyenne avait d'ailleurs montré des signes fort encourageants la saison dernière et la progression se poursuit, tout simplement.

     « C'est sur que je souhaite que ce ne soit pas un feu de paille, enchaîne celui qui a participé aux Jeux du Canada, en 2001.  Un fort début de saison est normalement un bon signe pour le reste.  Il ne faut juste pas changer notre approche à chaque partie et les victoires suivront. De plus, les gens de Granby vont avoir plus de facilité à venir au stade si leur équipe senior est compétitive.  Il ne faut pas oublier que le circuit Bélisle est le meilleur calibre senior au Québec et Granby y est représenté; tant qu'à moi ça mérite le déplacement. »

     Les joueurs des Guerriers demeurent calmes malgré ce début de saison presque inespéré.  Les objectifs pour la saison en cours demeurent accessibles et pondérés.

     « L'objectif de cette saison demeure d'avoir une meilleure fiche que l'an passé et, par la suite, prendre un match à la fois dans les playoffs.  Au point de vue personnel, je vais aider mon équipe à gagner le plus souvent possible », conclut Étienne Cartier.

     Oui, la saison 2010 de la Ligue de baseball senior élite du Québec est en marche et les Guerriers de Granby font désormais partie de la parade.