Nouvelles

NOMINATION DES ENTRAÎNEURS CHEZ LES GUERRIERS

NOMINATION DES ENTRAÎNEURS CHEZ LES GUERRIERS

Par Richard Gariépy -     L'organisation des Guerriers de Granby, qui sera représentée dans la Ligue de baseball junior élite du Québec en 2010, est déjà prête pour la prochaine saison!  En effet, le président Claude Côté et ses soldats ont tenu un point de presse afin de dévoiler l'identité de l'entraîneur-chef pour chacune de leurs quatre formations.
 
Le bureau de direction sera sensiblement le même que celui de l'an dernier.  Outre M. Côté à la présidence, on retrouvera Paul Gaudet à titre de vice-président. 

Jean Patenaude, Carole Gaudet, Suzanne Carpentier, Sylvie Brisson, Michel Desmarais, Lucie Fontaine et Line Durand agiront à titre de directeurs.  La trésorerie sera l'affaire de Geneviève Rheault et Gisèle Brodeur campera le rôle de secrétaire.

Au niveau junior élite, le directeur-général Mathieux Rochefort a confirmé le retour de son entraîneur-chef Simon-Pierre Bernier, qui pourra compter sur une formation plus expérimentée cette saison.  Ses adjoints seront dévoilés ultérieurement.

Après une saison fort satisfaisante l'an passé avec ce type de coaching, les Guerriers seniors, qui évoluent dans la puissante Ligue senior élite du Québec, seront de nouveau dirigés par le trio de joueurs-entraîneurs composé d'Érik Gaudet, Alexandre Parent et Dany Bergeron. 

Pour sa part, la formation junior AA, qui était dirigée par l'excellent Michel Roger depuis des lunes, verra un nouveau groupe de coachs se pointer.  L'entraîneur-chef sera Mathieu Brodeur et il sera secondé par ses inséparables acolytes Francis Bourdon et Alexandre Bourgeois.  Le trio dirigeait a dirigé le club midget AA de main de maître au cours des trois dernières saisons.  Les trois amis de longue date sont tous d'anciens joueurs des Guerriers juniors AA.  Le gérant de cette équipe sera Normand Côté.

Quant au très compétent Michel Roger, un poste l'attend avec la formation junior élite.  Son rôle exact sera bientôt précisé.

Finalement, les Guerriers du niveau midget AA seront pilotés par Richard Gariépy, qui a dirigé les Guerriers juniors AA de 1996 à 1998.  Ses adjoints seront Serge-André Choquette, qui possède une vaste expérience en coaching au niveau AA, et Jean-Philippe Primeau, qui évolue pour les Guerriers au niveau senior élite depuis l'an dernier.

Mentionnons que Daniel Gariépy, qui a décidé de délaisser le poste de coach qu'il a détenu dans différentes catégories depuis plus de 10 ans, a été nommé gérant du midget AA.  Voilà une solide acquisition pour l'organisation granbyenne.

D'autres nominations seront annoncées tout juste après la période des Fêtes. 

La LBSEQ demande encore votre aide cette année

La LBSEQ demande encore votre aide cette année

Encore une fois cette année, nous demandons votre collaboration pour nous aider à introniser 2 autres joueurs au Temple de la renommée de la Ligue de Baseball Sénior Élite du Québec.  L'an dernier, Julien Lépine et André Tremblay avait été les 2 élus du public et de nos gouverneurs.

Comme l'an dernier, nous avons sélectionner les joueurs qui ont eux de solides carrières dans notre ligue, qui n'ont pas joué cet été et qui ont au moins 50 matchs dans la ligue ou 100 manches lancées.  Les gouverneurs de chaque équipe seront aussi consultés.  Les votes des gouverneurs compteront pour 60% et les vôtres pour 40%.

Votez en grand nombre en cliquant ici!!!

 

UN RÊVE DEVENU RÉALITÉ POUR MARTIN BOULANGER

Par Richard Gariépy -     L’histoire du lanceur Martin Boulanger est loin d’être banale.  En fait, il s’agit là d’une belle leçon de détermination, de volonté et de persévérance.

     Le gaillard de 6’5’’ et 260 livres a piqué la curiosité de tous ses coéquipiers lorsqu’il s’est présenté au camp d’entraînement des Guerriers de Granby.  Grand partisan de baseball sans avoir beaucoup pratiqué ce sport auparavant, le grand droitier voulait seulement une petite chance et le directeur-général Paul Gaudet le lui a donnée.

      ‘’Pour moi, c'était un rêve que de faire partie d'une équipe de baseball dans une ligue compétitive et ma conversation avec M. Gaudet, qui a pris le temps de m’écouter même s’il ne me connaissait pas du tout, m’a convaincu que les Guerriers serait la bonne équipe pour moi, explique Boulanger.  J’ai été très honnête avec lui en lui disant que je n’avais aucune expérience, mais que j’étais disposé à apprendre les rudiments du sport, à y mettre les bouchées doubles.  Je voulais aussi le convaincre du potentiel de talent qui pouvait sommeiller en moi, sachant très bien au fond de moi-même que la pente serait abrupte.’’

     Après une conversation qui a duré plus d’une heure, le DG des Guerriers accepta de l’inviter au camp de l’équipe.  ‘’Je l’ai remercié sincèrement avec les trémolos dans la voix et je me suis retourné vers ma conjointe en lui disant : ‘Je l’ai, ma première chance!’  J’étais sous le choc.’’

     Même s’il n’a pas beaucoup joué, le sympathique athlète est devenu l’un des favoris de ses coéquipiers, qui n’en revenaient pas de sa persévérance et sa loyauté.  Écoutez, ce monsieur demeure à Sainte-Cécile-de-Wittton, près de Lac-Mégantic!  Deux heures de route à toutes les parties et il n’en a pas raté une seule!

     Martin Boulanger ne regrette rien de sa première saison avec les Guerriers, loin de là.  Il n’est pas prêt d’oublier son été 2009.

     ‘’J’ai trouvé mon expérience très enrichissante à tous les niveaux, avoue-t-il.  J'ai été très content et ému lorsque les coachs m'ont annoncé que je serais un Guerrier pour la saison 2009.  Je me sentais comme un gamin qui jouait avec ses idoles de jeunesse!  Juste être sur un terrain de baseball, pratiquer  et réaliser que j'aurai la chance de jouer à un si beau sport et côtoyer des joueurs de talent qui seront mes coéquipiers me donna des sensations et feelings incroyables qui sont difficiles  décrire avec des mots.’’

 Une première présence mémorable

      À sa première présence contre Trois-Rivières, Boulanger soutira un but sur balles qui restera gravé dans sa mémoire à jamais.  Mais son rêve ultime, c’était de monter sur la butte comme lanceur.  Or, le rêve est devenu réalité lors du dernier match de la saison, devant ses partisans, au stade Napoléon-Fontaine de Granby.  C’en était trop, enlaçant sa petite fille, les larmes ont coulé.

     ‘’Cette occasion-là, je l'ai savourée lors du dernier match de la saison contre Sainte-Thérèse alors que les coachs m’ont permis d’affronter les deux derniers frappeurs de la septième manche, se remémore Boulanger, un véritable joueur d’équipe.  Ce fut pour moi un moment magique, empreint de beaucoup d’émotion.  Ce fut bien-sûr le moment-clé de ma saison, que j'ai réussi avec succès et j’en suis fier.  J'ai pu retirer les deux derniers frappeurs. Lorsque je me suis présenté sur le monticule, bien que très nerveux, j'ai réalisé que c'était ma place et que c'est à cet endroit sur un terrain de baseball que je peux aider une équipe.  Ce fut une expérience extraordinaire!  J'aimerais d’ailleurs remercier mes coéquipiers pour le support et les encouragements qu'ils m'ont donnés ce soir du 8 aout 2009…’’          

     Martin Boulanger est présentement à la recherche d’une ligue d’hiver afin d’être fin prêt lorsque le prochain camp d’entraînement des Guerriers se pointera le bout du nez au printemps!  Voilà une belle histoire très rafraîchissante qui pourrait servir d’exemple dans toutes les sphères de la société.  Bravo Martin.

UN RÊVE DEVENU RÉALITÉ POUR MARTIN BOULANGER
LES CONFIDENCES DE LA GUERRIÈRE LISE BONNEAU

LES CONFIDENCES DE LA GUERRIÈRE LISE BONNEAU

Propos recueillis par Richard Gariépy -     La dernière, et non la moindre, à faire les frais de cette rubrique, est la charmante et dévouée thérapeute des Guerriers de Granby, Lise Bonneau.

 

 

Prénom : Lise

Nom : Bonneau

Date de naissance : 8 juillet

Ville de résidence : Cowansville

Rôle dans l’organisation : thérapeute des équipes junior et senior à Granby

 

Confidences sur le baseball

 

Nombre d’années au service des Guerriers : 10 ans environ

Autres expériences passées ou actuelles dans le milieu sportif : hockey, soccer

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre rôle? Défi de pouvoir retourner les joueurs au jeu après une blessure.

Meilleur souvenir au baseball : l’année où les Guerriers juniors ont tout gagné, ainsi que le tournoi de Barry en Ontario.

Pire déception au baseball : les difficultés éprouvées par les équipes de Granby depuis quelques saisons

 

Confidences de la vie

 

Emploi actuel : retraitée

État civil : mariée

Nom du conjoint : Bruno

Nombre d’enfants : un seul, Sylvain

Sports préférés : patin, quand j’ai le temps

Loisirs ou passe-temps préférés : lire et écrire

Restaurant préféré : n’importe lequel, en autant que je n'ai pas à cuisiner.  J’ai marié le chef cuisinier!

Mets préféré : mets chinois

Film préféré : n’importe lequel en autant  que Johnny Deep joue dedans.

Acteur préféré : Johnny Deep

Musique préférée : Green Day, Mes Aïeux, en autant que ça bouge.

LES CONFIDENCES DU GUERRIER ÉRIK GAUDET

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Le joueur-entraîneur des Guerriers, Érik Gaudet, nous dévoile quelques secrets...

 

 

 

Prénom : Érik 

Nom : Gaudet

Date de naissance : 27 janvier 1983

Ville de résidence : Granby

Grandeur : 5’11''

Poids : 184 lbs

Position : arrêt-court

Lance : droite

Frappe : droite

Numéro de chandail : 18

Parcours jusqu’à Granby

Niveau midget : midget AAA Sherbrooke 1998 et 1999

Niveau junior : junior AA Granby 2000 à 2004, Ducs de Longueuil 2005

Niveau senior : Big Bill de Coaticook en 2006,  Granby en 2007 et 2008

 

Confidences relatives au baseball

Où as-tu joué ton baseball mineur? Granby

Quels sont tes points forts au baseball? Bâton,vitesse, Mon Gant

Quels sont tes points à améliorer au baseball? Constance défensivement

Quels sont tes objectifs individuels? Retourner au jeu le plus tôt possible à 100%

Quels sont tes objectifs collectifs? Jouer sept bonnes manches de baseball à tous les match de la saison.

Quel est l’endroit le plus agréable à jouer dans la ligue et pourquoi? Granby

Quel est l’endroit le plus difficile à jouer dans la ligue et pourquoi? St-Jérôme, en raison de l’état du terrain

Quel est ton meilleur souvenir au baseball? Mes années Junior AA à Granby où nous avons été dominants pendant trois saisons.

Quel est ta pire déception au baseball? De ne pas avoir pu aller aussi loin que mon talent m’aurait permis.

Confidences de la vie

Emploi actuel : compagnie de paysagement

État civil : célibataire

Sports préférés : baseball et hockey

Loisirs ou passe-temps préférés : hockey et regarder des films

Restaurant préféré : Resto Pub Dix10 de Granby

Mets préféré : mets chinois

Film préféré : The Rookie

Acteur préféré : Will Ferrell

Musique préférée : de tout

Joueur du baseball majeur favori : Jose Reyes

LES CONFIDENCES DU GUERRIER ÉRIK GAUDET
LES CONFIDENCES DU GUERRIER JEAN-FRANÇOIS GAMACHE

LES CONFIDENCES DU GUERRIER JEAN-FRANÇOIS GAMACHE

Propos recueillis par Richard Gariépy -      Aujourd'hui, le voltigeur des Guerriers de Granby, Jean-François Gamache, nous fait entrer dans son monde...

 

 

 

Prénom : Jean-François

Nom : Gamache

Date de naissance : 9 octobre 1982

Ville de résidence : Rivière-Du-Loup

Grandeur : 6’ 2’’

Poids : 205 lbs

Position : voltigeur, lanceur

Lance : droite

Frappe : gauche

Numéro de chandail : 40

 

Parcours jusqu’à Granby

Niveau midget : CIMT de Rivière-Du-Loup midget B (1998-1999)

Niveau junior : Voyageurs de Jonquière Junior Élite (2001-2004)

Niveau senior : - Canonniers de Trois-Pistoles (Bas-St-Laurent) (2000)

                      - Ciel-FM Rivière-Du-Loup sénior élite (2005)

                      - Expos de Sherbrooke senior elite (2006-2007)

                      - Guerriers de Granby (2008) via un échange avec Sherbrooke

 

Confidences relatives au baseball

 

Où as-tu joué ton baseball mineur? Rivière-Du-Loup

Quels sont tes points forts au baseball? Bras, puissance de frappe

Quels sont tes points à améliorer au baseball? Mes mains!! Et Patience au bâton.

Quels sont tes objectifs individuels? Aider mon équipe à performer.

Quels sont tes objectifs collectifs? Une place dans les séries et performer!

Quel est l’endroit le plus agréable à jouer dans la ligue et pourquoi? Granby!! Organisation chaleureuse!!  Et excellents fans!

Quel est l’endroit le plus difficile à jouer dans la ligue et pourquoi? Québec, terrain laisse à désirer…

Quel est ton meilleur souvenir au baseball? (2002-2003)  (2003-2004) Académie baseball canada (ABC)  là où mon bras était en pleine forme et que tout était permis!

Quel est ta pire déception au baseball? Expos de Sherbrooke (2006-2007)

  

Confidences de la vie

 

Emploi actuel : étudiant en éducation physique à l’université de Sherbrooke

État civil : en couple mais pas marié!

Nom de la conjointe : Vanessa Leclerc

As-tu des enfants : non!

Sports préférés: baseball, hockey et golf

Loisirs ou passe-temps préférés : ma musique!! Jouer de la guitare est beaucoup plus qu’un passe-temps!!

Restaurant préféré : Pizza Hut  partout au Québec!

Mets préféré : Pizza!!

Film préféré : Ghostbusters  bien sûr!  Et tous les films d’horreur, suspense.

Acteur préféré : Ben Stiller

Musique préférée : Métal (Black Label Society, Metallica, Rammstein, Pantera et bien d’autre….

Joueur du baseball majeur favori : Vladimir Guerrero, voltigeur des Angels d'Anaheim

LES CONFIDENCES DU GUERRIER JEAN-PHILIPPE PRIMEAU

Propos recueillis par Richard Gariépy -     C'est maintenant au tour du joueur d'utilité des Guerriers, Jean-Philippe Primeau, de nous dévoiler certaines facettes cachées de sa personnalité...

 

 

 

Prénom : Jean-Philippe

Nom : Primeau

Date de naissance : 18 mars 1986

Ville de résidence : Granby

Grandeur : 5 pieds et 9 pouces

Poids : 185 livres

Position : receveur et 2e but

Lance : droite

Frappe : droite

Numéro de chandail : 4

Parcours jusqu’à Granby

Niveau midget : yankees de Granby 2002-2003

Niveau junior : Guerriers de Granby 2004 à 2008

Niveau senior : Choix de 6e ronde des Guerriers de Granby en 2009

 

Confidences relatives au baseball

Où as-tu joué ton baseball mineur?  À Granby

Quels sont tes points forts au baseball?  Ma persévérance et ma défensive

Quels sont tes points à améliorer au baseball? Mon coup de bâton

Quels sont tes objectifs individuels? Faire partie du 9 partant dès cet été.

Quels sont tes objectifs collectifs? Remporter le plus de match possible pour ne pas finir dernier.

Quel est l’endroit le plus agréable à jouer dans la ligue et pourquoi? Je dirais au stade Amédée-Roy de Sherbrooke parce qu’il y a beaucoup d’ambiance.

Quel est l’endroit le plus difficile à jouer dans la ligue et pourquoi? Cooaticook parce que tu dois jouer contre l'équipe et les spectateurs.

Quel est ton meilleur souvenir au baseball? Mon année atome avec martin coutemanche ou on avait tout gagné et même la participation au tournoi des champions à Hull.

Quel est ta pire déception au baseball? Mon élimination en finale de conférence l’an dernier au junior AA avec St-Jean

Confidences de la vie

Emploi actuel : IBM Bromont

État civil : célibataire

As-tu des enfants ? Non

Sports préférés : baseball et basketball

Loisirs ou passe-temps préférés : je joue au baseball ainsi qu'au basketball

Restaurant préféré : La Cage aux Sports de Granby

Mets préféré : lasagne

Film préféré : Un été sans point ni coup sûr

Acteur préféré : Adam Sandler

Musique préférée : n’importe quel genre

Joueur du baseball majeur favori : Evan Longoria, des Rays de Tampa Bay 

LES CONFIDENCES DU GUERRIER JEAN-PHILIPPE PRIMEAU
LES CONFIDENCES DU GUERRIER PHILIP LANDRY

LES CONFIDENCES DU GUERRIER PHILIP LANDRY

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Cette semaine, je joueur d'inter des Guerriers, Philip Landry, nous laisse entrer dans son univers sportif...

 

 

 

Prénom : Philip 

Nom : Landry

Date de naissance : 16/04/1983

Ville de résidence : Granby

Grandeur : 6’-0’’

Poids : 180 lbs

Position : 2e but et arrêt-court

Lance : droite

Frappe : gauche

Numéro de chandail : 56

 

Parcours jusqu’à Granby

Niveau midget : Yankees de Granby 1999-2000

Niveau junior : Guerriers de Granby  2001-2006

Niveau senior : c'était ma première saison.

 

Confidences relatives au baseball

Où as-tu joué ton baseball mineur? Granby

Quels sont tes points forts au baseball? Rapidité, bon bras et polyvalence en défensive

Quels sont tes points à améliorer au baseball? Constance en défensive et moyenne au bâton

Quels sont tes objectifs individuels? Être constant

Quels sont tes objectifs collectifs? Avoir du fun avec les gars tout en ayant une équipe qui peut être compétitive

Quel est l’endroit le plus agréable à jouer dans la ligue et pourquoi? Granby, beau stade

Quel est l’endroit le plus difficile à jouer dans la ligue et pourquoi? Drummondville, stade médiocre et ambiance hostile

Quel est ton meilleur souvenir au baseball? Saison 2002 où les Guerriers juniors ont tout remporté: championnat de saison, championnat séries, Tournoi de Lasalle, Tournoi de Burlington

Quel est ta pire déception au baseball? Toutes les saisons perdantes de pee-wee à Midget

 

Confidences de la vie

Emploi actuel : mécanicien d’ascenseurs

État civil : en couple

Nom de la conjointe : Geneviève Rheault

As-tu des enfants : Charles 3 ans, Chloé 1 an et demie, 3e en décembre

Sports préférés : baseball et hockey

Loisirs ou passe-temps préférés : construction

Restaurant préféré : Di Carlo à Granby

Mets préféré : filet mignon

Film préféré : Slap-Shot

Actrice préférée : Jennifer Aniston

Musique préférée : tout genre

Joueur du baseball majeur favori : Alex Rodriguez, 3e but des Yankees de New York

Un premier match qui promet, victoire du Terminal Nightclub 3-2 sur les Élites

Un double jeu spectaculaire pour conclure la rencontre, alors que trois coureurs se trouvaient sur les sentiers, ainsi que deux circuits ont permis au Terminal Nightclub de Québec  de remporter leur première partie des séries éliminatoires par la marque de 3-2  contre les Élites de Montréal, vendredi soir, au parc Phil- Latulippe.

 

Les deux équipes nous ont tenus en haleine en septième manche, alors que les Élites avaient deux coureurs sur les sentiers et aucun retrait. Des buts sur balles consécutifs à Steve Pelletier et Martin Leroux ont permis au deuxième point de compter. Avec un retrait, Ntma Ndungidi a frappé un ballon tout juste entre le joueur d'arrêt-court et le voltigeur de gauche. Ce dernier ne voulant pas donner l'avance aussi facilement aux adversaires a effectué un magnifique plongeon pour capter la balle. Il a ensuite relayé au troisième but pour compléter le double-jeu, puisque le coureur avait, selon l'arbitre, quitté son but trop tôt. La partie s'est donc terminée dans la controverse et laisse présager une deuxième rencontre riche en émotion.

Précédemment, en offensive, les montréalais ont été menaçants dès le début de la rencontre, mais de brillants jeux défensifs, et le manque d'opportunisme leur ont fait mal. Ils ont laissé des coureurs en position de marquer en deuxième et troisième manche, avant de finalement pouvoir s'inscrire au tableau; Patrick Martel (1-en-2, 1 bb) a été poussé au marbre par le ballon sacrifice de Craig Leebosh. Des hommes ont encore une fois été laissés en position de marquer en quatrième, sixième et septième manche. Le meilleur au bâton a été Ndungidi (2-en-4, double).

La troupe québécoise a, pour sa part, pris les devants dans la rencontre dès la deuxième manche, lorsque Renaud Desjardins a claqué un circuit solo. Les deux autres points ont été marqués en sixième, alors que, suite au simple de Samuel Lessard (1-en-1), Mathieu Vallières a cogné l'offrande de Lebrun de l'autre côté de la clôture du champ droit.

Au monticule, Jason Lebrun des Élites a lancé un match complet, allouant trois points mérités, permettant quatre coups sûrs et retirant cinq frappeurs sur des prises.
Pour Québec, Cédric Tondreau a été d'office pendant six manches, accordant six coups sûrs, quatre buts sur balles et retirant trois adversaires au bâton. La victoire est portée à sa fiche. Martin Huot a suivi et il a réussi un retrait, mais accordé deux passes gratuites. Finalement, Francis Michel a sauvegardé la victoire des siens grâce au jeu défensif de ses coéquipiers.

Les deux équipes s'affronteront de nouveau samedi, 18h, alors que Francis Michel et Jonathan Cuerrier croiseront le fer au parc Ahunstic. Si les Élites l'emportent, la troisième et décisive partie aura lieu à 20h30 et les partants devraient être Dominic Bolduc (Québec) et Emmanuel Hamel-Carey (Montréal).

 

Annie-Claude B.-Lessard - LBSEQ.com

Un premier match qui promet, victoire du Terminal Nightclub 3-2 sur les Élites
BÉLISLE ENTREVOIT DE BELLES CHOSES POUR LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

BÉLISLE ENTREVOIT DE BELLES CHOSES POUR LES SÉRIES ÉLIMINATOIRES

Par Richard Gariépy -     Après six ans d'inactivité, le joueur de troisième-but des Guerriers de Granby, Rémi-Marc Bélisle, a fait un retour au baseball senior cette saison et il avoue lui-même que la période d'adaptation fut plus longue que prévue.  Mais plus la saison progresse, plus le Granbyen se sent à l'aise.

     Si son jeu offensif a fait défaut par moments cette saison, on ne peut rien lui reprocher du côté défensif, alors qu'il a fait preuve d'une belle constance.

     ''Sur le plan personnel, je peux facilement dire que le baseball coule toujours dans mes veines et que la compétition m'a beaucoup manqué au cours des six dernières années, affirme Bélisle.  Défensivement, je pense avoir fait le boulot auquel mes entraîneurs s'attendaient.  Malheureusement, les blessures ont ralenti ma mobilité tant sur les sentiers qu'au troisième coussin.  Je n'ai jamais vraiment pu me faire justice au bâton.  Disons que j'ai bien fait paraître les lanceurs cette saison et que l'adaptation a été plus longue que prévue.  Heureusement les choses semblent se replacer en cette fin de saison et je ne suis pas trop inquiet pour les séries.''

     Si les mois de mai et juin ont été difficiles pour les Guerriers, le mois de juillet a rallumé la flamme à la suite de quelques victoires totalement méritées.  La belle tenue de la formation granbyenne a considérablement fait grimper la confiance des joueurs.

     ''Au début de la saison, la confiance de tout le monde en a pris pour son rhume et l'été s'annonçait très long, lance celui qui a joué à Sherbrooke au niveau junior élite.  Mais voilà que nous alignons les bonnes performances et surtout, nous avons une chance de gagner.  Nos lanceurs font le travail plus souvent qu'autrement et notre défensive tire son épingle du jeu dans les moments plus critiques.  L'opportunisme à l'offensive est finalement apparu et, résultat, quatre victoires de suite.  On pourrait facilement avoir une fiche de .500 si on avait joué avec la confiance qui nous habite présentement dès l'ouverture de la saison.''

     Ce regain de vie des Guerriers arrive à point car le mois d'août est synonyme de séries éliminatoires.  La troupe granbyenne pourrait donc amorcer les séries avec le vent dans le dos.

     ''L'esprit d'équipe est à son meilleur présentement, conclut Bélisle.  Nous sommes constants dans nos performances, ce qui est bon signe à la veille des séries.  Si chacun fait son travail, nous allons faire un bon bout de chemin lors de la "vraie saison".''

     Effectivement, les Guerriers de Granby pourraient causer quelques surprises dans peu de temps.  Ne reste plus qu'à espérer que les amateurs de baseball granbyens sortiront de leur torpeur à leur tour afin de ne rien manquer de l'action.

LES CONFIDENCES DU GUERRIER ÉRIC MURRAY

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Aujourd'hui, le lanceur des Guerriers Éric Murray nous fait quelques confidences...

 

 

 

Prénom : Éric

Nom : Murray

Date de naissance : 8 octobre 1985

Ville de résidence : Magog / Longueuil

Grandeur : 6 pieds 3 pouces

Poids : 210 livres

Position : lanceur, 3e but

Lance : droitier

Frappe : droitier

Numéro de chandail : 28

Parcours jusqu’à Granby

Niveau midget :
BB – Magog – 2001 et 2002

Niveau junior :
Junior Élite – Bombardiers de Sherbrooke – 2003
Junior AA – Bombardiers de Sherbrooke – 2004
Junior AA – Big bill de Coaticook – 2005, 2006
Junior AA – Olympiques de Drummondville - 2007

Niveau senior :
LBSEQ – Big bill de Coaticook – 2005, 2006, 2007, 2008
LBSEQ – Guerriers de Granby – 2008, 2009

Éric est passé du Big Bill de Coaticook aux Guerriers en Juillet 2008.

Confidences relatives au baseball

Où as-tu joué ton baseball mineur?
Magog

Quels sont tes points forts au baseball?
Polyvalence, intensité, implication

Quels sont tes points à améliorer au baseball?
Augmenter la confiance dans mes capacités

Quels sont tes objectifs individuels?
Performer en tout temps dans toutes les facettes du jeu

Quels sont tes objectifs collectifs?
Aider l’équipe à élever le niveau de jeu d’un cran et permettre de grimper au classement.

Quel est l’endroit le plus agréable à jouer dans la ligue et pourquoi?  Coaticook et Granby
Coaticook parce que c’est de retourner jouer près de chez moi
Granby parce que c’est un beau stade et c’est maintenant mon nouveau domicile d’équipe

Quel est l’endroit le plus difficile à jouer dans la ligue et pourquoi?
Acton Vale pour son avant-champ rocailleux et d’une couleur très proche du gris pâle

Quel est ton meilleur souvenir au baseball?
Championnat de la saison et des séries Junior AA en 2007 avec Drummondville

Quel est ta pire déception au baseball?
Ne pas avoir réussi à percer l’alignement du Midget AAA

 

Confidences de la vie

Emploi actuel : ingénieur spécialiste en logiciel militaire chez CAE Inc. et je complète mes études en génie des technologies de l’information.

État civil : En couple

Nom de la conjointe : Julie

As-tu des enfants ? Aucun

Sports préférés : baseball, hockey et volleyball

Loisirs ou passe-temps préférés : photographie et brassage de bière

Restaurant préféré : tout restaurant de grillade

Mets préféré : pâtes, grillades et mets chinois

Film préféré : Invincible

Acteur (trice) préféré (e) : Aucun en particulier

Musique préférée : J’écoute pas mal tous les genres de musique

Joueur du baseball majeur favori : Josh Beckett – lanceur des Red Sox de Boston

LES CONFIDENCES DU GUERRIER ÉRIC MURRAY
LES CONFIDENCES DU GUERRIER CLAUDE PERRAS

LES CONFIDENCES DU GUERRIER CLAUDE PERRAS

Propos recueillis par Richard Gariépy -     Cette semaine, le préposé à l'équipement Claude Perras nous dévoile certains côtés méconnus de sa personnalité...

 

 

 

Prénom : Claude

Nom : Perras

Date de naissance : 22 avril 1961

Ville de résidence : Granby

Rôle dans l’organisation : préposé à l'équipement

Confidences sur le baseball

Nombre d’années au service des Guerriers : 10 ans

Autres expériences passées ou actuelles dans le milieu sportif : Trois saisons à titre de préposé à l'équipement avec le  Blitz de Granby, de la Ligue de hockey semi-pro du Québec, trois saisons avec les Prédateurs de Granby, de la Ligue de hockey semi-pro du Québec et quatre saisons avec l'Avalanche de l'Estrie bantam AA

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre rôle? J'aime rendre service

Meilleur souvenir au baseball : mon voyage à Barrie

 

Confidences de la vie

État civil : marié

Nom de la conjointe : Ginette

Nombre d’enfants : 2

Sports préférés : hockey et baseball

Loisirs ou passe-temps préférés : chansons

Restaurant préféré : Place Granby

Mets préféré : pizza

Film préféré : aucun en particulier

Acteur (trice) préféré (e) : aucun en particulier

Musique préférée : tous les genres

UNE FÊTE DES PÈRES BÉNÉFIQUE AUX GUERRIERS

Par Richard Gariépy -     Les Guerriers de Granby jouent de l’excellent baseball par les temps qui courent, ce qui leur permet de voguer sur une séquence de trois victoires consécutives.  Le joueur-entraîneur Dany Bergeron croit fermement que la victoire inattendue de 2-0 face aux puissants Expos de Sherbrooke le dimanche de la Fête des pères fut le déclic à l’origine du revirement de situation de sa troupe.

    
     ‘’On joue mieux depuis cette victoire de 2-0 contre Sherbrooke ce dimanche de la Fête des pères, explique Bergeron.  On a rencontré les joueurs avant la partie et on leur a dit que malgré la possibilité que les Expos nous défoncent encore une fois, on se devait de continuer à pratiquer les jeux de base autant en offensive qu’en défensive et qu’on allait jouer pour le plaisir, sans pression, quoi qu’il arrive.  Je crois que le message a bien passé et continue de faire effet.  On a diminué les erreurs défensives, on se présente au bâton plus détendu et nos lanceurs sont plus en confiance depuis ce temps.  Tout le crédit revient aux joueurs.  Lors des trois dernières victoires, ce sont eux qui ont fait le pas de plus vers la victoire.’’

     Les Guerriers jouent de manière inspirée depuis ce temps avec une fiche plus que respectable de cinq victoires et six défaites.  Trois de ces six revers auraient bien pu être des victoires, dont deux contre Sherbrooke.  Voilà qui est de très bon augure à la veille du mois d’août et des gros matchs des séries éliminatoires. 

     Même à l’intérieur de leur très puissante division, les Guerriers vendent chèrement leur peau, arrachant quelques victoires aux Castors d’Acton Vale et poussant les Expos de Sherbrooke à la limite de leurs capacités.  Une vive rivalité est d’ailleurs en train de se créer avec ces derniers, au point où les bancs sont venus biens près de se vider lors de leur dernier duel dans la Princesse des Cantons de l’Est il y a deux semaines.

    
     ‘’On fait la vie dure à Sherbrooke depuis qu’on s’est dit qu’on allait avoir du plaisir et jouer sans pression, en y allant un retrait à la fois, même chose à l’offensive, mentionne Bergeron, qui réside à L'Ange-Gardien.  Il faut aussi donner le crédit à nos lanceurs Francis Legault et Éric Murray, qui étaient en plein contrôle de leurs lancers face aux Expos.’’

     Cette récente série de victoires des Guerriers vient redonner une immense dose de confiance à tous les joueurs, les membres de la direction et les supporters de l’équipe.  Qu’on le veuille ou non, les constants insuccès de la formation granbyenne commençaient à taper sur le moral des troupes.

     ‘’On avait une bonne atmosphère malgré les défaites, mais elle était quand même  fragile pendant les parties, avoue celui qui évolue au premier coussin.  Notre moral était affecté dès qu’on éprouvait des difficultés en début de partie.  Le match du dimanche de la Fêtes des pères fut un tournant ; je dirais que les joueurs se sont regroupés pour former une meilleure chimie.  Depuis ce temps, wow !  Les gars sont en feu, ils ont du plaisir à jouer, ça se voit sur le terrain et dans le vestiaire.  Il suffit de conserver cette chimie pour la fin de la saison. Encore là, tout le crédit revient aux joueurs.’’

     Un vent de renouveau semble souffler dans le stade Napoléon-Fontaine de Granby avec ce soubresaut des Guerriers seniors.  Ajoutez à cela l’incroyable ascension de leurs petits frères du junior et il n’en faut pas plus pour voir davantage de sourires dans l’entourage de l’organisation granbyenne.

UNE FÊTE DES PÈRES BÉNÉFIQUE AUX GUERRIERS
LES CONFIDENCES DU GUERRIER ANTOINE BERNIER

LES CONFIDENCES DU GUERRIER ANTOINE BERNIER

Propos recueillis par Richard Gariépy -    L'as lanceur des Guerriers de Granby, Antoine Bernier, nous ouvre la porte d'une partie de son univers sportif... 

 

 

 

Prénom : Antoine 

Nom : Bernier

Date de naissance : 8 avril 1986

Ville de résidence : Sherbrooke

Grandeur : 6pi3

Poids : 175 lbs

Position : Lanceur

Lance : droitier

Frappe : droitier

 

Parcours jusqu’à Granby

 

Niveau midget :
-2001 Midget AAA Bombardiers de Sherbrooke
-2002 Midget AAA Guerriers de Granby
-2003 Les Ailes du Québec

Niveau junior :
-2004 Junior élite Bombardiers de Sherbrooke
-2005 Junior élite Ducs de Longueuil
-2006 à 2008 Junior élite Athlétiques BRP de Sherbrooke

Niveau senior :
-2009 Guerriers de Granby

As-tu été repêché par les Guerriers?  Oui, en première1ère ronde 2009

Confidences relatives au baseball

Où as-tu joué ton baseball mineur?  Granby et Sherbrooke

Quels sont tes points forts au baseball?  J’ai toujours eu un très bon contrôle, j’ai une certaine puissance et j’ai un grand choix de lancers.

Quels sont tes points à améliorer au baseball?  Être en mesure de garder ma balle basse plus souvent.

Quels sont tes objectifs individuels?  Une dizaine de matchs complets

Quels sont tes objectifs collectifs?  Rivaliser contre chaque équipe à tous les matchs et se rapprocher le plus possible de .500

Quel est l’endroit le plus agréable à jouer dans la ligue et pourquoi? C’est ma première année dans cette ligue.

Quel est l’endroit le plus difficile à jouer dans la ligue et pourquoi?  Même réponse!

Quel est ton meilleur souvenir au baseball?  La médaille d’or à la Coupe Canada en 2003 avec les Ailes du Québec et ma participation aux jeux du Canada en 2005 à Regina, Saskatchewan 

Quelle est ta pire déception au baseball?  Ne pas avoir passé la première ronde des séries à trois reprises avec Sherbrooke au junior élite.

Confidences de la vie

Emploi actuel : entraîneur privé et entraîneur dans un centre de conditionnement physique

État civil : en couple

Nom de la conjointe : Marie-Ève

As-tu des enfants : non

Sports préférés : baseball, tennis, hockey et soccer

Loisirs ou passe-temps préférés : conditionnement physique, cinéma

Restaurant préféré : Restaurant Dynasty, Montréal

Mets préféré : les mets asiatiques et les côtes levées

Film préféré : Batman : The Dark Knight