Joueurs du mois

Joueur du mois de août 2008

Le joueur du Vertdure a pratiquement frappé pour ,500 au cours du dernier mois d'activité dans le circuit. Bouchard a maintenant une moyenne de ,469. Il a grandement aidé son équipe à mettre la main sur le championnat de la saison régulière.

Il a frappé trois circuits et il a produit 16 points.

Joueur du mois de juillet 2008

En 27 manches de travail, il n’a perdu aucune rencontre, en a remporté trois et en a complété deux. Il a retiré 23 frappeurs sur des prises et a maintenu une moyenne de points mérités de 1,30. L’adversaire n’a frappé que pour ,219.

Au bâton, il a continué sur sa lancée du début de saison en malmenant les lanceurs adverses. Il a conservé une moyenne de ,379 et a réussi une longue et a fait compter 13 coéquipiers. Ces derniers l’ont pour leur part amené 16 fois au marbre.

Il a devancé son coéquipier Vincent Michaud (,442, 2cc, 15pp) et Jason Benson (4-0, MPM 2,13 en 26ml) des Expos.

Joueur du mois de juin 2008

Au monticule, Rooney a lancé pendant 17 manches, permettant seulement six points, dont cinq mérités. Il a remporté chacune de ces sorties, soit trois. Il a retiré 15 frappeurs sur des prises et n’a donné que quatre passes gratuites. L’adversaire n’a maintenu une moyenne au bâton que de ,203.

Lorsque Rooney n’est pas utilisé sur la butte, on le retrouve ailleurs sur le terrain, où il continue d’exceller et de faire la différence. Il a obtenu 15 coups sûrs en 30 présences au cours du mois de juin, dont deux circuits et trois doubles. Il a fait compter dix points, en marquant lui-même sept. Sa moyenne de présence sur les buts pour ces dix matchs a été de ,605.

Joueur du mois de mai 2008

Au cours des 20 manches qu’il a lancé depuis le début de la saison, Leblanc ne leur a rien donné. Aucun point, seulement six coups sûrs et un total de 17 retraits sur des prises.

Leblanc a remporté deux victoires en quatre départs, n’étant pas impliqué dans les deux autres décisions. Originaire du Vermont, Leblanc en est à ses premiers pas dans la LBSEQ. Les frappeurs sont donc en période d’apprentissage devant ses lancers. Et ils ont encore du chemin en faire. En plus de ne leur avoir accordé aucun point, leur moyenne au bâton contre lui est de 0,90.

Son rendement de retraits sur trois prises versus les buts sur balles et de 17 contre 4.

Aucun lanceur du mois